Communiqué de presse d’AlgoTransparency Paris, le 13 avril 2017

Mélenchon, Le Pen et Asselineau favorisés par l’algorithme de YouTube

Peu transparent, l’algorithme de recommandation de YouTube, qui suggère les vidéos à regarder, présente un biais net en faveur de Mélenchon, Le Pen et Asselineau. YouTube est la première plateforme de vidéos en ligne en France avec 28 millions de visiteurs uniques en février 2017 (Médiamétrie).

Un algorithme opaque

Pour chaque vidéo vue, YouTube suggère 20 vidéos dans sa liste de lecture automatique “À venir”. Ces vidéos sont déterminées par un algorithme construit par YouTube. Celui-ci a une influence importante sur le nombre de vues des vidéos sur toute la plateforme. Or, les choix de cet algorithme sont peu visibles à l’œil nu depuis un compte individuel.

Révéler les vidéos les plus suggérés par YouTube à propos d’un(e) candidat(e)

Le site algotransparency.org utilise un robot pour montrer quelles vidéos sont les plus suggérées par l’algorithme de YouTube pour chacun des candidats : quand un utilisateur cherche le nom d’un candidat, vers quels candidats YouTube le redirige t-il le plus en moyenne via ses vidéos suggérées ?

Mélenchon, Le Pen et Asselineau plus suggérés que les autres candidats

Du 27 mars au 10 avril 2017, en faisant une requête par jour par nom de candidat, 1542 vidéos les plus suggérées ont été collectées. Voici dans quelles proportions les noms de famille des candidats étaient représentés dans les titres de ces vidéos :

Mélenchon, Le Pen et Asselineau apparaissent dans près de 60% des titres des vidéos suggérées par YouTube qui comprennent le nom d’un(e) candidat(e).

L’algorithme de YouTube recommande des vidéos comprenant le nom “Asselineau” deux fois plus que celles comprenant “Poutou” et plus de deux fois plus que celles comprenant “Hamon” tandis que les intentions de vote respectives de ces candidats, telles que rapportées par les sondages, varient inversement.

Par exemple, le 12 avril, pour "Emmanuel Macron", la 2e vidéo la plus suggérée par YouTube était "Pourquoi vais-je voter Asselineau?", cette vidéo était 10,4 fois plus suggérée que la moyenne des vidéos suggérées sur cette requête, alors qu'elle comptabilise seulement 1 227 vues. Elle était l’une des vidéos les plus suggérées par YouTube sur de nombreux candidats. Pourquoi ?

Quels facteurs influent sur les suggestions de YouTube ?

Les résultats sont surprenants : sont-ils déterminés par la popularité, les mentions “j’aime”, le nombre de vues, l’addictivité ou encore le nombre de vidéos existantes ?

YouTube n’est pas transparent sur les déterminants de ces suggestions. Les utilisateurs ne sont pas en mesure de voir ces tendances ni d’expliquer ces résultats. Par exemple, YouTube n’indique pas le nombre de fois où une vidéo a été suggérée par son algorithme.

Le projet AlgoTransparency montre chaque jour quels candidats sont les plus suggérés par l’algorithme et soulève la question de savoir pourquoi certains candidats sont plus favorisés que d’autres.

À propos d’AlgoTransparency

Notre mission est d’informer les citoyens sur le fonctionnement des algorithmes influençant l’accès à l’information. YouTube est la première plateforme sur laquelle nous menons ce travail et nous développons des outils équivalents pour d’autres plateformes.

AlgoTransparency est une initiative de Guillaume Chaslot, Adrien Montcoudiol, Soline Ledésert, Nicolas Wielonsky, Frédéric Bardolle et Mathieu Grac dans le cadre de l’association Data for Good. En savoir plus

Contact : hello@algotransparency.org
Twitter : @HelloAlgo

Source chiffres d’audience : Médiamétrie/Net Ratings 2017, ordinateur et mobile.

Communiqué en version pdf